Bonjour à tous les passionnés de véhicules anciens, rares ou d’exceptions

6062010

rva66 logo mais pas que du site

-

Prochain rassemblement le

Dimanche 7 avril 2019

Le 242 ème

-

C A R R E   D ‘ O R

9 h  /  12 h

CHÂTEAU ROUSSILLON

rva pays catalan

-

plan or 1

plan or pakings visiteurs

Voir album « Lieu du rassemblement, accès, horaires et emplacements »

-

pub rva

Mois d ‘Avril

Un spécial Citroën HY

46094594_327114448111214_7815762688645255256_n

-

En préparation

small-car-outlines-isolated-on-450w-1043402077

-

4220178

Des tapis

IMAG7556

sont mis à la disposition des exposants

motos et autos qui se garent sur le bitume rouge

afin d’éviter les taches d’huile, merci

IMG_5035

-

Merci de respecter

les personnels en orange qui vous guident

-

Pour mettre fin à ceux qui n’ont pas l’esprit du rassemblement

et qui ne respectent pas le travail de l’organisateur.

andouille

Un autocollant sera peut être déposé sur le véhicule malfaisant !

-

plaque-a-vendre rva66

-

Pour les visiteurs

 Parkings supermarché Carrefour

et Banque Populaire (coté Porsche) 

Les exposants

Emplacement par thème

(ancêtres, populaires, américaines, …) 

A partir de 10 h 30 emplacement libre

… AUTO-disciplinez vous !

sardine rva66

Lire la charte de bonne conduite

Réglementation pour les véhicules de moins de 30 ans.

Conduite à tenir en cas de feu de véhicule.

-

La liberté de circuler, résistons

sticker-touche-pas-a-mon-ancienne

vache à lait rva

-

L’autocollant RVA66 est disponible, 1 euro

rva jaune citron

se renseigner auprès de l’organisateur

rva rose nana

offert aux conductrices

-

Nouveau

images

-

triangle%20%20lumineux%20%20clignotant

202 site rva

www.latitine202.unblog.fr

Ca avance poc à poc (c’est du Catalan) mais ça avance

IMAG7637

-

pan ANNIVERSAIRE

100 ans cette année

47851-Citroen-Logo-1919-Couleur-Version2

Le Nom Citroën provient du métier exercé par l’arrière grand père

d’André Citroën, marchand d’agrumes en Hollande.

Limoenman (homme citron), puis Citroën (citron en Néerlandais)

surnom que ses clients lui donnaient.

En 1885 alors qu’il intègre le lycée Condorcet de Paris, André Citroën

voit son nom affublé d’un tréma. Ce tréma lui restera.

-

halte evenement

La Palme (11)

IMAG8031

-

affptitcubmars19

-

IMG_4322

-

1552247660

-

AFFICHE-2019-WEB

-

Capestang (34)

Rassemblement les dernier dimanche du mois

capest classic

-

ID16a

T100-2-1957

BERLIET T100

Le T100 n°2   P.T.C. : 103 tonnes en porteur. Cabine équipée de 4 places.

Moteur diesel 12 cylindres en V Cummins VT12

de 29,61 litres de cylindrée. Régime 1800 tr/mn

Deux turbocompresseurs sur échappement (1 par groupe de 6 cylindres)

Puissance : 700 cv avec un capot à bossage.

Transmission Clark semi-automatique à  4 rapports avant et 4 arrières.

Convertisseur et coupleur hydraulique Ferrodo

Configuration : 6×4 et 6×6. Un blocage du différentiel central (ou inter pont),

un blocage du différentiel du pont avant et un blocage du

différentiel du deuxième pont arrière.

Direction assistée par un petit moteur auxiliaire essence de Dyna-Panhard

(pour pouvoir manœuvrer le véhicule en cas de remorquage)

un rayon de braquage de 13,20 m.

Suspensions : Avant par ressorts à lames avec amortisseurs hydrauliques Messier.

Arrière par ressorts à lames avec barres de torsion stabilisatrices.

Freins à disques Messier de type aviation sur les six roues.

Pneumatiques développés par Michelin.

t100pneu

Pneu Tubeless XR simple monte basse pression au dessin spécialement

étudié pour le sable 37.5 x 33R de 1 m de large et de 2,20 m de haut

pour un poids de 1T chacun. Sa roue de secours était portée par sa gazelle

d’accompagnement munie d’une grue pour le changement de la roue.

2 réservoirs de 950 litres chacun.

Longueur  15,30 m, largeur 4,98 m, hauteur 4,43 m,

vitesse maxi 34 km/h. Poids 50 t

Le géant du désert T100 est un modèle de camion spécialisé fabriqué par Berliet

pour l’exploitation du pétrole au Sahara, construit à quatre exemplaires,

il était le plus grand camion du monde produit à l’époque.

En 1956, la recherche pétrolière française au Sahara bat son plein, les grandes

compagnies s’intéressent de près à cette aventure, notamment Berliet

dont son dirigeant, Paul Berliet est aux premières lignes.

Il envisage plusieurs solutions, l’une d’entre elle fut le Berliet Gazelle,

un camion développé en 10 mois et opérationnel dès 1957.

Mais la Gazelle de Berliet n’est pas adaptée au transport de charges

volumineuses sur les dunes. Le constructeur lyonnais envoie début 1957

ses ingénieurs dans le Sahara pour une mission spécifique : établir un

cahier des charges d’un camion capable de traverser les dunes

sans encombre avec du matériel lourd de l’ordre de 50 à 60 tonnes.

Une semaine plus tard, les ingénieurs rendent leur travail à Paul Berliet :

il faut un camion aux dimensions hors normes. Le projet démarre en

janvier 1957, les ingénieurs et ouvriers de la firme lyonnaise

accomplissent le tour de force de sortir, de l’usine de Monplaisir,

le premier exemplaire début octobre, en 9 mois seulement.

——–

 T100-1

A ce jour le T100 n°1 (immatriculé 2457 WI 66 ?),

T100-1-sb-66

qui fut surtout un modèle d’exposition plus qu’un modèle actif,

il sera présenté dans plusieurs salons, il serait en état d’épave dans

un parc fermé à Hassi Messaoud (Algérie).

——-

T100-2-1958

Le T100 n°2 (Rétromobile) fut offert en 1981 par la Société Nationale

Algérienne des Hydrocarbures à Paul Berliet. Il regagne la Fondation par ses

propres moyens  après être resté plus de 20 ans dans les sables d’Hassi-Messaoud.

——-

T100-3-Mine-Bessines1960-64

Le troisième T100 fut employé de 1960 à 1964 à la mine d’uranium

de Bessines-en-Gartempe (Haute-Vienne). En 1965 il sera mis à la

 disposition d’une entreprise pendant un an

T100-3-zjaune

sur un chantier autoroutier de la Drôme.

Il fut ensuite exposé plusieurs mois sur le parking de

l’autoroute A6 à Saint-Vallier avant d’être ferraillé.

——-

T100-4

 Le quatrième et dernier T100, construit en 1959, fut destiné au marché

américain (conçu comme véhicule de promotion). Il parti de Lyon

en direction du port du Havre par ses propres moyens,

puis embarqua vers la Louisiane.

T100-4-à-la-Valbonne-essais-1959

Le T100 n°4 participa à l’Exposition Mondiale de Matériels Pétrolier

à Tulsa (Oklahoma), il fut présenté à la Foire de Chicago et exposé

à New-York avant de retourner en France. En octobre 1964 il fut

remisé avant d’être ferraillé. Son moteur V12 Cummins

de 600 cv est resté dans les stocks de Berliet.

Malgré la création d’une gamme sur le papier, la guerre d’Algérie

s’intensifiant, le T100 perd son objectif principal et resta sur le chiffre

de quatre unités produites…

=

Prochain article :  Pourquoi Veyron, Chiron et Divo !

 -

rva bourse

Venez vendre, le 1er dimanche du mois,

vos pièces, accessoires, documents, miniatures, …

La vente de véhicules est interdite

Règlement, voir Charte de bonne conduite

BOURSE-CANET-2-300x202

humour pan

105426971

_

pan plein ERIB

LE VEHICULE DU MOIS

IMG_4389

SIS – Sachs Type 50S

1980  Portugal

2 temps    49.9 cc  5 vitesses. 6,25 cv   70 km / h

SIS (Sociedade Irmãos Simoes) était un important fabricant portugais de

motos et de cyclomoteurs basé à Anadia, fondée par Joaquim Simões Costa

au début des années 50. Elle possédait deux unités industrielles à Sangalhos

et à Arcos. En 1964, Aulácio Almeida (OSP – Organisation Sachs Portugal)

rachète SIS changeant la désignation SIS-Sachs. Outre les motos, elle

produisait également des camionnettes légères à trois roues

(un type de véhicule autrefois très prisé, dans les pays d’Europe du Sud).

 Ses produits utilisaient des moteurs Sachs et avaient beaucoup de succès

sur le marché local, en particulier dans les années 1970.

SIS Sachs a exporté aux États-Unis, en Allemagne, en Autriche, en Grèce,

au Maroc, en Angola et au Mozambique. Le modèle le plus emblématique était

le SIS Sachs V5 produit de 1965 aux années 1980 avec plusieurs mises à

niveau et différentes versions.

En raison de la concurrence croissante des fabricants asiatiques,

SIS a dû fermer ses portes en septembre 1995.

 =================

SACHS

Né à Constance en 1867, Ernst Sachs a manifesté dès le plus jeune

âge un vif intérêt pour les mécanismes techniques et de grandes

ambitions sportives. En tant qu’amateur, il a enregistré de premiers

succès dans les courses cyclistes, mais trouvait les mouvements des

roulements trop durs. Son perfectionnisme l’a conduit à développer

le premier moyeu   à roue libre Torpedo en 1903 La percée de la

bicyclette comme moyen de transport de masse s’est traduite par

une croissance rapide.

Dès 1905, Fichtel & Sachs employait 900 personnes.

L’histoire de la marque SACHS commence en 1894, lorsque l’outilleur

Ernst Sachs, à l’origine du nom de l’entreprise, dépose sa première

demande de brevet pour le moyeu d’une roue de bicyclette. Une année

plus tard, il fonde une usine de roulements à billes de précision.

Ce n’est qu’aux environs de 1905 qu’apparaitront les premières motos

signées Sachs. En 1951au guidon d’une bicyclette mue par un

moteur 50cm3 que Georg Dotterweich établit un record de

vitesse en atteignant les 79km/h.

1956, Sachs entre en collaboration avec le constructeur Hercules.

Dès lors, l’histoire de Sachs et d’Hercule se retrouvent intimement

liée puisque Sachs reprend en 1963 la Hercules-Werke.

Le modèle Hercules W-200 de 1974, marquera l’histoire de la moto

puisqu’il s’agit du premier deux-roues doté d’un moteur rotatif.

1964 : De nombreux succès sportifs sont remportés par 222 pilotes

1 049 médailles d’or, 151 d’argent et 58 médailles de bronze.

1983 : Prise de participation dans MBK société créée pour la

reprise des actifs de Motobécane à laquelle Sachs fournira

des moteurs pour une nouvelle ligne de cyclomoteurs.

En avril 2002, Sachs commence la production d’une édition

limitée de la légendaire Münch Mammut 2000, la moto de

série la plus puissante et la plus chère au monde (260 ch).

Aujourd’hui encore, après plus de 120 ans d’histoire, Sachs

continue de jouer un rôle majeur au sein de l’industrie moto

presque tous les constructeurs ont eu recours à

un moteur Sachs pour équiper de nombreux modèles.

-

triangle%20%20lumineux%20%20clignotant

Si vous voulez partager vos photos du rassemblement

Merci de me les envoyer à :   n.bousquet66@sfr.fr

ref phot rva

 Bonjour à tous les passionnés de véhicules anciens, rares ou d'exceptions dans Webmaster dscn07592-300x225

archive rva

03/2011 –>12/2015

  Envoyez vos photos !  n.bousquet66@sfr.fr  ou  500@wanadoo.fr

-

humour scene

Souriez vous êtes flashés

panneau-radar rva

PHOTOGRAPHES OFFICIELS RVA66

DANIEL G 

Daniel

Nico V Rva66

Nico

-

PLACIER OFFICIEL RVA66

P1100414

 » Dédé « 

-

LES BOUTE-EN-TRAIN OFFICIELS RVA66

muppet - Copie

 Statler          &        Maldorf

ou le contraire

et

les hommes et les femmes de l’ombre :

Erik, Nath, Léo, Yannick, Jérôme, Jean Paul, Claude, Hélène …

MERCI à tous

-

                      Panneau historique  

RVA66 (Rassemblement Véhicules Anciens du 66). Depuis le Dimanche 3 juin 2018, le RVA 66 se déroule au Carré d’Or à Château Roussillon.        RVA 66, créé par Nicolas Bousquet en juin 1999, démarre à Villelongue de la Salanque (4 véhicules !). Il est devenu aujourd’hui le plus grand rassemblement mensuel de véhicules anciens, rares et d’exception du sud de la France. Au bout de 3 ans, pour cause d’encombrement sur la place du village, RVA 66 se déplace à Bompas. Le succès grandissant (100 véhicules), le manque de place devient un problème pour les véhicules en expo. ainsi que ceux des visiteurs. Nouveau départ pour le parking du marché de gros d’Elne, l’espace est immense (250 véhicules), plus de soucis, sauf qu’ une gendarmerie doit y être construite, il faut donc trouver une nouvelle municipalité pour nous accueillir ! C’est à Canet en Roussillon, sur le parking de la Luna, que nous nous sommes retrouvés. Le parking sera très souvent à bloc (300 véhicules). Le site commençant à être un peu juste, il faut encore trouver un nouveau lieu d’exposition. C’est au Pôle Nautique toujours à Canet en Roussillon que nous avons débarqué. Très bel endroit, en fond d’écran de beaux bateaux et le Canigou, (576 véhicules exposés à la 200 ème) et de très nombreux visiteurs. Ce site devant reprendre sa fonction première, zone technique du port, nous devons encore et encore déménager après dix neuf ans, plus de 231 rassemblements sans interruption et de plus en plus de monde au rendez-vous. Mais Nicolas est plein de ressources, et c’est sur ce nouveau site, du Carré d’Or à Château Roussillon, commune de Perpignan, que nous nous retrouvons aujourd’hui. Merci à tous les participants du département, des départements voisins, aux Catalans du sud, aux touristes et visiteurs de passage.

 

1er-logo-rva66-villelongue1 dans Webmaster   bompas31   logo-rva66-elne2   logo-rva-canet-francis1  LOGO RVA CARRE D OR

88822334

Merci de votre visite.

A très bientôt lors d’un prochain rassemblement.

Nicolas Bousquet

fin de







raptor350 |
Xavier |
Antibrouillard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LES LECHEURS DE TARMAC
| Scooter et moto 125
| Coupe de France Promosport ...